MARCUS KING BAND La Maladrerie St-Lazare, Beauvais,
18 mars 2018.

Photos de YANN CHARLES

Texte de MICHEL BERTELLE



Public nombreux : visiblement la réputation flatteuse de Marcus est parvenue en Picardie quand, à 19H30,
le groupe démarre son set.

Marcus a visiblement des problèmes techniques pendant les deux premiers morceaux qui l’obligent à bricoler les réglages de son ampli, le groupe toujours composé de Jack Ryan, batterie, Stephen Campbell, basse, Justin Johnson, trompette et trombone, Matt Jennings, orgue et claviers et Dean Mitchell, saxophone, assure pendant les petits pépins.

Puis premier grand moment : une version de « Self Hatred » qui incorpore « Fire On the Mountain » du Grateful Dead.

Petite surprise, Marcus ne jouera pas de slide pendant tout le concert et la première partie (le show durera deux heures)
est constituée de morceaux assez longs qui se transforment en jams. On sent l’énorme influence de Gov’t Mule
et de Warren Haynes dans le jeu et le comportement de Marcus.

Quelquefois, comme chez la Mule, le groupe se perd un peu en route mais globalement c’est excellent avec de très bonnes interventions de Matt Jennings aux claviers.

Peu à peu (comme au Sunset en 2016 finalement) les vents rentrent dans la musique et sont plus présents, faisant basculer le show dans un registre plus soul, un peu comme le Tedeschi Trucks Band.

Comparer Marcus aux deux derniers guitaristes des Allman Brothers démontre que notre ami de 22 ans a déjà atteint un sacré niveau avec un énorme potentiel à venir. On remarque également qu’il semble plus à l’aise sur scène, communiquant avec le public, et le fameux ‘Are’ You Doin’ cher à Warren qu’il lance dès le deuxième morceau en est un exemple.

On peut regretter, dans un show relativement court, la place laissée aux solos de basse et batterie mais tout le
monde pratique ainsi de nos jours.

Le Marcus King Band termine une tournée française et reviendra en octobre. C’est vraiment un des groupes à ne pas rater,
il est rare de découvrir un jeune guitariste avec autant de talent qu’il exploite avec sobriété et intelligence avec un
groupe stable.

Michel Bertelle



Copyright © 2014 Road to Jacksonville
Webmaster : Patrice GROS -
THE REAL ROCK
Tous droits reservés.
Design par
Zion pour Kitgrafik.com