Interview DUANE BETTS

Traduction Y. Philippot-Degand


RTJ : Tout d’abord Duane, peux-tu te présenter pour les lecteurs de Road to Jacksonville, webzine consacré
au rock sudiste. D’où viens-tu ?

Duane Betts : J’ai grandi à Sarasota en Floride. J’ai vécu également quelque temps à Los Angeles et en tournée avec mon père.

RTJ : Á quel âge as-tu commencé à jouer de la guitare ?

Duane Betts : J’ai d’abord joué de la batterie et puis à environ 13 ans j’ai troqué la batterie pour la guitare.

RTJ : Dans quels groupes as-tu joué avant Allman Betts Band?

Duane Betts : Backbone69, Dickey Betts & Great Southern, Dawes, pour en citer quelques uns.

RTJ : Which guitarists influenced you?

Duane Betts : Tout le monde, de Django Reinhardt à BB King en passant par Eric Clapton, Mark Knopfler
et Stevie Ray Vaughan.


RTJ : Pourquoi as-tu choisi de jouer sur Gibson Les Paul ? Pour la sonorité ?

Duane Betts : Je pense que c’est parce qu’elle me donne ce dont j’ai besoin pour m’exprimer, la façon dont
je perçois les notes, c’est juste différent qu’une Fender.


RTJ : As-tu essayé d’autres modèles ou d’autres marques de guitares ?

Duane Betts : Bien sûr je joue quelquefois sur d’autres guitares. Fender, Paul Reed Smith.

RTJ : Que penses-tu des Fender Stratocaster?

Duane Betts : J’adore le son que l’on obtient avec une Strat. J’aime la façon dont Hendrix et Stevie Ray Vaughan l’ont utilisé, mais j’apprécie aussi vraiment la façon dont en joue Mark Knopfler. J’ai tendance à m’orienter vers quiconque montre de la personnalité et de l’originalité dans son jeu.

RTJ : Quels amplis utilises-tu ?

Duane Betts : Fender Super Reverb de 1965.

RTJ : Quelle marque et quels tirants de cordes préfères-tu?

Duane Betts : J’utilise des D’adarrio/ D’angelico 10-46.

RTJ : Joues-tu avec un médiator souple ou dur?

Duane Betts : Entre medium et dur.

RTJ : Ton père t’a-t-il conseillé sur ces détails techniques (cordes, amplis) ou t’a-t-il laissé expérimenter plusieurs combinaisons?

Duane Betts : J’utilise juste ce que je sens bien et qui sonne bien pour moi. Je demande conseil et je discute tout le temps avec des instrumentistes que je respecte.

RTJ : Dans l’Allman Betts Band, Johnny Stachella joue en slide. As-tu déjà essayé cette technique ?

Duane Betts : Je joue un peu en slide mais Johnny est tellement bon.
Il est bien plus performant que moi sur ce plan.


RTJ : Avec l’ Allman Betts Band, penses-tu perpétuer la tradition de l’Allman Brothers Band ?

Duane Betts : Je pense que nous véhiculons fondamentalement cet esprit, mais nous sommes concentrés sur notre nouvelle musique.

RTJ : Quels sont les groupes de rock sudiste que tu préfères?

Duane Betts : Ça dépend de ce qu’on entend par « rock sudiste » - j’aime beaucoup l’ancien Lynyrd Skynyrd, j’aime Little Feat, les Black Crowes aussi.

RTJ : Comment vois-tu l’avenir de ce courant musical?

Duane Betts : Je pense qu’il y a beaucoup de personnes qui font de la musique directe et expressive. Une musique qui est naturelle et porteuse de tradition. Chris Stapleton, Marcus King, Ryan Bingham, pour en citer quelques-uns.

RTJ : Question traditionnelle dans Road to Jacksonville, si tu devais partir sur une île déserte,
quels seraient les albums que tu emmènerais ?
Duane Betts :
Bob Marley & The Wailers - Catch a Fire
Bob Marley & The Wailers- Uprising
Rolling Stones- Exile on Main Street
Allman Brothers Band - Eat a Peach
Miles Davis - Kind of Blue
Waylon Jennings - Honky Tonk Heroes

Copyright © 2013 Road to Jacksonville
Webmaster :
Patrice GROS
Tous droits reservés.
Design par Zion pour Kitgrafik.com